Loading...

Herméneutisme - Le corps subtil

Pratiques issues de la Kabbale Mystique

Herméneutisme - Le corps subtil



Soigner, selon la Kabbale mystique d’Abraham Aboulafiah, c’est faire circuler le souffle par la respiration et le faire parler, ou vocaliser, afin de dénouer les nœuds de l’Âme.
Âme qui est constituée par 3 souffles vitaux : Nefesh, Rouah et Neshamah.

C’est une méthode globale touchant le corps et l’esprit. Une mutation spirituelle pour dénouer les nœuds du feu noir, séparant soi de soi, le souffle du souffle, et l’esprit de l’esprit.

Ainsi, la bioherméneutique est une lecture du corps et de sa biologie, accompagnée d’une écoute simple. En comprenant les symboles reliés à cette écoute, une question à laquelle nous n’avions pas réfléchi se met en exergue. Y répondre nous permet de délier un nœud.
Lorsqu’une personne raconte son état, il est nécessaire de ne préserver que les symboles et les qualificatifs pour résumer rapidement cet exposé, aussi long soit-il, en un verbe ou un adjectif. Pour trouver cette question fondamentale demeurée sans réponse.
 
Il est ensuite possible de demander au narrateur à quoi correspond ce qualificatif dans son histoire. Il arrive souvent que cette simple prise de conscience soit suffisante. Ensuite vient la pratique du tsérouf de la racine du qualificatif. L’art de dénouer les nœuds de l’âme, c’est le tsérouf qui permet une purification, une recombinaison de soi, de se redire, de se reparler.
Nous utiliserons aussi le tarot pour traduire les racines obtenues et aller plus loin.

Pré-requis : L’alphabet hébreu et ses symboles

Infos et Inscriptions : Emeraude Collectif 


Date à définir


Lieu à définir